Les villes

Les villes corses incontournables

Les visiteurs de l’île de Beauté auront la chance de traverser des villes inoubliables, voire même d’y séjourner.

Conjuguant Histoire, patrimoine, sites d’exception, loisirs, et pauses gastronomiques de qualité, ces cités vous laisseront un souvenir inoubliable.

Voici un petit tour des principales villes Corses:

• Calvi
• Ajaccio
• Bonifacio
• Porto Vecchio
• Bastia
Calvi et sa baie magnifique

Quelles que soient les vacances que vous préférez, Calvi sera faite pour vous.
Si vous cherchez un moment de détente, allongez vous sur la plage de la Pinède, face à la baie de Calvi…

Si vous cherchez à découvrir le patrimoine de la ville qui, selon les Calvais, a vu naitre Christophe Colomb (lorsque la Corse était génoise) visitez la cathédrale Saint Jean-Baptiste et découvrez la citadelle.

Depuis les remparts vous aurez une vue imprenable sur la baie.

Si vous aimez le jazz, nous vous recommandons d’assister au Calvi Jazz Festival. Si vous aimez la nature et les belles choses, ne manquez pas le festival du vent.
Ajaccio, la ville de Napoléon

Nous poursuivons notre itinéraire à l’Ouest de l’île de Beauté, avec Ajaccio.
C’est ici que vous aurez la possibilité de découvrir en détails la vie de Napoléon Bonaparte. Notamment, le Musée Maison Bonaparte qui vaut le détour.
Vous avez également la possibilité de partir en excursion bateau à travers l’archipel des Sanguinaires, dans le Golfe d’Ajaccio, un cadre inoubliable.

Il y a d’autres possibilités : des plages, des sentiers pour vos randos, des loisirs en ville…
Bonifacio, l’extrême Sud

La ville de Bonifacio se situe à la pointe Sud de l’île de Beauté, tout près de la Sardaigne.
Dans cette ville, 2 merveilles sautent aux yeux tout de suite : le port et la citadelle.
C’est une cité modèle réduit, si on la compare à Bastia ou Ajaccio, qui a tout le nécessaire pour vous faire passer des vacances de rêve.
Plages à n’en plus finir, mer transparente, ciel bleu… Et la Sardaigne à quelques minutes en bateau !
Porto-Vecchio et ses plages

A Porto-Vecchio, sur la côte Est de la Corse, vous ne résisterez pas à l’appel des plages et du soleil.

Dans cette charmante ville, n’hésitez pas une seconde : allez jusqu’à la plage, armez-vous de crème solaire, lunettes de soleil et parasol… et profitez de ce paradis !
Bastia, la capitale

Bastia est la plus grande ville de Corse. De ce fait, elle est très bien desservie par les bateaux traversant depuis le continent.

N’oubliez pas de visiter le Musée de la Corse à Bastia, ainsi que la forteresse qui entoure la ville. Ca vaut le détour !

Infos pratiques

: Calvi, Ajaccio, Bonifacio, Porto-Vecchio et Bastia sont toutes des destinations incontournables. Bon séjour à tous!

Cuisine

De quoi est faite la cuisine corse ?

Avec la cuisine Corse, il n’est point question d’expérimentation moléculaire façon Ferran Adrià. On entre de plain-pied dans un monde de traditions où les produits viennent directement de la terre, de la mer et même des airs. Devant les fourneaux insulaires, il n’y a pas de temps perdu… c’est d’abord efficace et ensuite excellent.

Découvrir la cuisine corse revient à mettre le doigt – ou plutôt le palais – dans un engrenage dont on ne sort pas indemne et c’est tant mieux. On en sort repus, mais surtout secoué par des saveurs simples et pourtant si riches. Que dire d’une spécialité corse telle que l’omelette au « bruccio » – délicieux fromage de brebis frais – si ce n’est merci ou encore ? C’est d’une efficacité redoutable.

Surtout pour enchaîner avec, par exemple, une recette corse de haute volée faite d’un sauté de veau lui aussi corse – cette origine est déterminante quant à la saveur inouïe de la viande -, servie avec une polenta de farine de châtaigne. À ce stade, la cuisine corse est une véritable porte ouverte sur des traditions ancestrales. À tel point que l’on souhaite s’emparer des fourneaux pour faire soi-même un voyage dans le passé…

Place à une kyrielle de « canistrelli » à l’anis, que l’ancêtre, dont le portrait trône au-dessus de la cheminée, n’aurait pas renié. Et comme lui, et même d’autres avant lui, on n’hésite pas à tremper ses biscuits dans le café. Tandis que dans la cuisine corse, la porte du four se referme sur ses secrets.

En matière de recettes corses, quels ont les grands classiques ?

Chez l’habitant et dans les restaurants – qui affichent souvent une carte complète ou des plats classiques du terroir -, les recettes corses rivalisent de saveurs en tout genre. À base de viande, de poisson, de fromage, d’aromate, la cuisine corse est à la fois simple et succulente, le tout accompagnée de vins de pays ou même d’eau de source.

À tout seigneur, tout honneur, avec le « bruccio », fromage frais de brebis, ingrédient clef de nombreuses recettes corses. Exemple simple : l’omelette de bruccio parfumée ou non avec de la menthe fraîche. Place ensuite, par exemple, à des courgettes farcies, toujours de ce fromage frais, ou à un « fiadone ». C’est un désert traditionnel au bruccio, avec un zeste de citron.

En plus de la grande variété de charcuterie corse – à ne pas manquer -, les carnivores peuvent régaler leurs papilles de recettes corses inoubliables : sauté de veau, par exemple servi avec une « polenta » de maïs ou mieux encore de farine de châtaigne ; « stufatu » de boeuf (c’est cuisiné en cocotte) avec des pâtes dont les Corses sont très friands. Bien entendu, ne pas faire l’impasse sur une bonne recette de sanglier corse, telle que ragoût (« tianu ») aux olives ou sur un succulent cabri cuit à la broche.

Loin d’être exhaustif, ce tour d’horizon des recettes corses passent aussi par les poissons de mer et de rivière. Exemple avec la bouillabaisse locale, dite « aziminu » et ses rascasses, daurades, loups… Et venant des montagnes de l’île, la fameuse truite argentée, passée au grill.

En quoi les spécialités corses sont-elles « spéciales » ?

Sur l’Île-de-Beauté, tout est affaire de particularités, pour ne pas dire de particularisme. C’est le cas en cuisine avec des spécialités corses dont les insulaires revendiquent haut et fort la paternité. Effectivement, leur charcuterie est unique comme leurs fromages d’ailleurs. Sans parler de plats et de desserts ancrés au plus profond de la cuisine corse.

En matière de spécialités corses, chacun a en tête le fameux fromage à l’odeur pestilentielle, cher à Uderzo… Si certains ont effectivement du caractère, c’est pour mieux vous servir au niveau gustatif. De chèvre ou de brebis, les fromages corses – dont l’incomparable « bruccio » – sont excellentissimes. Surtout lorsqu’ils ont été précédés par la dégustation de charcuterie de porc dont les spécialités corses se nomment avec exotisme : « prisuttu », « lonzu », « coppa », « salamu » et bien sûr « figatelli »…

Les spécialités corses, ce sont aussi les incontournables plats où trônent sanglier, cabri, poissons de mer et la succulente truite de rivière argentée. Mais, pas seulement. Les Corses sont particulièrement doués pour des douceurs à la fois simples et bonnes : « Fiadone », traditionnel gâteau de bruccio au citron ; beignets – « fritelli » – à la faine de châtaigne, aux amandes… ; biscuits, comme les célèbres « canistrelli » par exemple aux raisins…

Les Corses sont aussi très friands de ce qu’ils nomment la « canestre ». Sorte de pain brioché légèrement sucré et parfumé à l’anis ou à la fleur d’oranger. C’est consommé au petit-déjeuner et au goûter avec le café.

Qu’est ce que les fameux canistrelli corses ?

Pour un insulaire, tendre la main vers un sachet de canistrelli corses est un geste acquis rapidement après la naissance. À croire que la consommation de ces biscuits propres à l’île est génétiquement programmée. Et pour cause quand on les découvre, on regrette aussitôt de ne pas l’avoir fait plus tôt. C’est tout bonnement exquis.

Dans l’existence, il y a toujours une première fois… Sur l’Île-de-Beauté, ce peut être – entre autres découvertes – une première bouchée de canistrelli corses. Ces biscuits se trouvent partout chez l’habitant et dans les commerces jusqu’aux contrées les plus reculées. Ils sont mangés secs ou trempés dans un café pour plonger parfois dans un verre de vin.

Cette recette corse se prépare à base de farine blanche – parfois de châtaigne – de sucre et d’huile, pour donner sur sorte de pâte sablée nature. Vendus à ce stade, ils sont déjà délicieux.
Ensuite, la spécialité corse prend un second envol avec les différents ingrédients qui peuvent être ajoutés. À l’origine, les canistrelli corses étaient parfumés à l’anis, au citron, aux amandes, aux raisins. Aujourd’hui de nouveaux ingrédients viennent compléter et moderniser l’offre avec des versions à la vanille, au chocolat et même au vin.

Côté prix, tout dépend de l’origine des canistrelli corses. La version industrielle – de bonne qualité d’ailleurs – est accessible à environ 3 euros la douzaine. Chez un artisan, pour la même quantité, le prix peut doubler ou tripler. Mais, indiscutablement, ils seront encore meilleurs, car moins secs en bouche.

Le sport

Quels sont les sports en Corse ?

Sur l’île-de-Beauté, si vous débarquez d’un ferry avec l’âme d’un sportif, alors vous ne vous êtes pas trompé de destination. Corse et sport font bon ménage dans une multitude de combinaisons possibles. Et pour ceux qui envisagent le sport sous un angle moins prépondérant, un large panel de possibilités est offert.

Prendre des vacances, c’est avant tout se faire plaisir. N’est ce pas ? Un objectif qui peut trouver un écho favorable dans la pratique du sport en Corse. Pour certains, c’est l’objectif principal du séjour que ce soit en découvrant la Corse à vélo, en s’engageant dans un trekking sur le sentier de grande randonnée GR 20, en s’installant sur le littoral avec un Kite surf ou en plongeant avec équipement dans les eaux transparentes de l’île. L’île offre toutes ces possibilités.

Pour d’autres, le sport en Corse est le complément plus ou moins important à un séjour axé sur la suspension du temps et des contraintes. L’île pourvoit alors à toutes leurs attentes pour une pratique autonome ou organisée. Par exemple via le nautisme corse qui est particulièrement actif avec ses nombreux clubs : place alors à la planche à voile ou au jet ski. Dans un autre registre, pourquoi pas même s’essayer à des activités atypiques ? Un petit canyoning par ci, une petite via ferrata par là…

Enfin, pour les vacanciers qui souhaitent éventuellement et modestement faire du sport en corse, la marge de manoeuvre est vaste. Entre petites randonnées, jeux de plages et emprunt de pédalo, il y en a pour les petits et pour les grands.

Le temps

Chaud, Chaud, Chaud !!
Les grandes tendances du climat corse

Avec une moyenne annuelle de 12°C sur toute la région, et de 15°C sur le littoral, pas de doute : il fait chaud en Corse !

Une chaleur que vous pourrez connaitre pendant les vacances d’été notamment.

Mais, si tout le monde sait qu’il fait chaud l’été sur les plages corses, le froid des montagnes en hiver reste mal connu…
Un fort ensoleillement sur l’île de Beauté

Le climat de l’Île de Beauté, c’est avant tout du soleil et de la chaleur : les Corses sont sous le soleil en moyenne 2728 h par an à Ajaccio, 2683 à Calvi et 2636 à Bastia.

Pour information, le climat de la Corse est méditerranéen. Il associe un fort ensoleillement à un léger vent permanent, ce qui donne une atmosphère plutôt chaude et très sèche. Des conditions idéales pour profiter de vacances détente, bronzage et baignade.

Côté température, vous l’avez compris, l’été est très chaud, avec un record de 44°C relevé sur la côte Ouest…Veuillez comme même à vous protéger et faites attention aux coups de soleil et aux insolations !

Conseil pratique : Après des heures au soleil, trempez-vous la nuque avant de rentrer dans l’eau pour l’éviter l’hydrocution.
Les précipitations ne sont jamais loin

Même si la moyenne annuelle des précipitations sur l’Île de Beauté est inférieure à la moyenne française, il pleut et neige souvent dans les montagnes corses.

C’est d’ailleurs grâce à ces précipitations et grâce aux violents orages – qui vous surprennent en pleine balade en été – que toute l’année les rivières sont actives et le maquis reste magnifique.

Nous vous recommandons de ne pas faire l’impasse sur les imperméables, même en été, et de vous tenir informé de la météo avant de vous lancer dans des randos en montagne. Bref, nous vous donnons un seul conseil : anticipez !

Toutefois, été comme hiver, ne vous y trompez pas : le climat reste doux en Corse et vous risquez de passer beaucoup de journées sous le soleil… C’est tout ce que nous vous souhaitons !
Les vents en Corse

Parler du climat corse passe bien sûr par l’évocation des vents de l’île.

L’été, le Mistral et le Libeccio soufflent sur l’Ouest et le Nord de l’Île de Beauté, en bourrasques sèches et parfois violentes… Pour les vacanciers qui pratiques le nautisme ou la voile faites attention !

L’hiver, la Tramontane apporte son lot de froid, pluie et neige sur les montagnes.
Des loisirs par tous les temps

Quelle que soit la saison, des activités vous attendent sur l’Île de Beauté.

En hiver, ne manquez pas de skier à la station de Ghisoni, sur les pentes du Monte Renoso, à seulement 1 heure de route de Bastia !

Au printemps et en automne, mettez l’accent sur des randos dans la montagne corse. C’est sûr, vous serez charmé par ces centaines de petits sentiers qui s’enfoncent dans le maquis.

Enfin en été, rien de plus facile en Corse que de jouer au foot sur une plage de sable fin, de se baigner dans une baie paradisiaque, et de profiter de tous les sports nautiques disponibles – ski nautique, planche à voile, catamaran, kayak…

Sur l’Île de Beauté, pas le temps de s’ennuyer !

Infos en plus : profitez en dehors de la saison estivale de tarifs à prix cassés pour vos traversées en ferry et votre logement.

La région Corse est-elle intéressante toute l’année ?

Contrairement aux idées reçues, la région Corse ne vit pas exclusivement en été. Certes cette saison y est magnifique, mais le reste de l’année mérite aussi un séjour. La Corse en touriste y est différente, mais tout autant inoubliable. Et même par temps de pluie – nul n’est parfait – arpenter l’île est un régal.

Avez-vous vu la Méditerranée bousculer les îles Sanguinaires en automne? Avez-vous vu un village Corse recouvert de neige en hiver ? Avez-vous vu Sartène et ses traditions de printemps ? Avez-vous déambulé à Bonifacio l’été ? Alors bienvenue en région Corse qui se visite quelle que soit la saison et pour toutes les envies. Avec en plus des tarifs – notamment hôteliers et de location de voiture – plus attractifs hors saison estivale.

Il est vrai que l’été la région Corse est au top des destinations. Il n’y a qu’à voir le nombre de touristes débarquant des navires de la SNCM. Tous savent que la chaleur, la plage et la montagne seront synonymes de plaisirs. C’est aussi ce que se disent les visiteurs présents le reste de l’année. Découvrir les Calanques de Piana dans le calme est hautement appréciable. S’attabler devant un repas traditionnel en ayant le temps de discuter avec le patron du restaurant qui sort un petit alcool local est unique.

Et la liste de ces petites joies est longue. Pour ceux qui aiment les vieilles pierres, le printemps est parfait pour sillonner les routes de la région Corse. On y circule bien et toute la nature est en fleur. Un spectacle inoubliable.

Les plages

Les plages corses

Paradisiaques ! L’île de beauté porte bien son nom et vous le constaterez notamment avec des plages de sable sublimes. Une eau cristalline, des criques désertiques et intimistes, du sable fin et doré… c’est pour cela que les plages corses sont considérées parmi les plus belles plages du monde !
Des plages

La Corse est une destination privilégiée pour les vacanciers qui souhaitent profiter de la mer et de tous ses avantages.
Amis plagistes, petits, grands et seniors, vous allez être enchantés !
Les plages ne manquent pas sur l’île, mais nous vous conseillons de sortir des sentiers et explorer de nouveaux lieux de baignades. Vous pourrez alors connaître les joies d’une plage désertique et d’une eau turquoise sans rencontrer de problème pour poser sa serviette. Toutefois, faites attention à votre sécurité car les plages reculées ne sont pas forcement surveillées.

Nos coups de cœur :

Si vous êtes à Ajaccio, pensez à Barbiccaja (vers les Îles Sanguinaires) ou à la station balnéaire de Porticcio (au Sud de la ville).

Les autres plages à découvrir :

• La plage de Saleccia dans le golfe de St Florent
• Roccapina : avec un lion couché sculpté dans la roche
• Plages des iles lavezzi accessibles par bateau
• Plage de santa Giulia
• La plage de Folaca.
Info conseil

: Certaines plages disposent d’un accès uniquement possible par la mer. Pour cela, vous avez la possibilité de louer des embarcations motorisées ou non pour vous rendre dans les criques sauvages (comme les plages de l’île Cerbicales ou Lavazzi).Veillez quand même à vous renseigner avant le départ de l’accessibilité et de conditions de navigation.
Les calanques corses

Petite définition pour commencer : la calanque est une formation rocheuse qui présente un wallon escarpé sorti de la mer avec des roches qui sont creusées naturellement pour le plaisir des yeux.

A voir absolument :

Nous vous conseillons de visiter les calanques de Piana, situées en Corse-du-Sud et plus précisément entre Porto et Cargèse. Elles constituent l’une des figures imposées de tout séjour touristique. Un spectacle fabuleux qui met en scène de magnifiques roches granitiques rouges.

Chaque année, des foules de visiteurs impatients de découvrir le spectacle se bousculent le long d’un couloir de roches rouges érodé par les éléments (mer, vent et pluie) qui enveloppe la route jusqu’à 300 mètres de hauteur.

Les clubs et activités nautiques

Pour les activités qui nécessitent un équipement spécifique, des clubs nautiques proposent de découvrir des activités mer pour des sensations garanties (allez visiter notre page….)
Pour les amateurs de sensations fortes, vous pourrez facilement louer un jet ski ou pratiquer du ski nautique.

La plongée

L’île de beauté est un lieu idéal pour pratiquer la plongée en apnée ou en bouteille. Des décors marins magnifiques et des poissons aux multiples couleurs seront au rendez vous pour vous émerveiller.

Moto en Corse

La traversée de la Corse en moto

Très appréciés par les vacanciers de la métropole, les circuits en Corse à moto se font généralement en groupe et sont minutieusement organisés. Voici une première idée d’un circuit organisé pour les motos corses. Si vous souhaitez traverser la Corse en solitaire, voici également quelques idées de parcours.

Le parcours le plus fréquemment réalisé est celui des bords de mer. Cette traversée de la Corse en voiture ou moto, proposé par l’agence Ferrytour, se fait sur neuf jours. L’itinéraire type part d’Ajaccio et termine dans cette même ville. Avec un circuit de ce genre, vous ne manquerez pas les magnifiques paysages offerts par le Sud de l’île, les calanches de Piana, ni le Cap Corse. Entre le 12 juillet et le 22 août, le voyage comprenant la réservation des hôtels pendant sept nuits, coûte 659 euros par personne. Pour le forfait comprenant l’arrivée en ferry corse, comptez 750 euros.
Mais d’autres traversées corses peuvent aussi vous intéresser. Des organisateurs vous proposent de visiter la réserve naturelle et ses montagnes, ou, de faire un séjour au Pays des saveurs…en séjournant en chambre d’hôte dans le terroir corse. Vous pouvez aussi organiser votre séjour « à la carte » sur quatre jours, ou préférer le circuit en camping ! Avec un voyagiste, le circuit est parfaitement organisé selon votre transport corse, et votre préférence en matière d’hébergement… mais si vous souhaitez voyager seul, faîtes plutôt le trajet d’une ville à l’autre dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous longez ainsi les falaises plutôt que le ravin.

Voiture en Corse

Avec votre voiture en Corse : faites le tour de l’île

Arriver à Ajaccio, repartir de Propriano… grâce aux traversées en ferries, et via la SNCM, c’est possible. Alors profitez-en, pour voguer au gré de vos envies, et, avec votre voiture en Corse, faites un tour de l’île ! Topo sur ces circuits organisés.

Comptez 5 à 10 jours sur place pour un circuit en Corse qui en vaille la peine. Vous pouvez organiser un tour de l’île avec votre voiture en corse vous-même, ou vous fier aux bons plans des organismes de voyages. Ferrytour propose plusieurs circuits promettant des découvertes incroyables aux coeurs de l’île de beauté !
Le premier circuit consiste à faire le tour du littoral à bord de votre voiture corse. Entre mer et montagne, les paysages vous couperont le souffle, et des villes et villages typiques vous offriront des moments inoubliables. Ce trajet permet de s’arrêter et de profiter des plages quelques heures dans l’après-midi… Idéal pour les vacanciers qui recherchent un compromis entre repos et découvertes. Pour ceux qui préfèrent un séjour authentique, le voyagiste propose également un circuit au coeur des fermes-auberges de la région.
Le prix de ce type de voyage est très variable. Il dépend principalement de l’hébergement choisi, puisque plusieurs options s’offrent à vous ; l’hôtel, les bungalows, l’auberge, le camping. Pour huit jours, en pleine saison, dans un logement hôtelier avec petit déjeuner, et un voyage programmé, comptez 660 euros par personne. En camping, et dans le cadre d’un circuit plus libre, l’hébergement vous coutera seulement 105 euros par personne. Vous pouvez aussi choisir les formules comprenant le transport de votre voiture en ferry corse, ou au contraire, préférer la location d’un véhicule sur place.

Combien coûte la location d’un véhicule en Corse ?

Voiture en trop mauvais état, trop d’heures de route pour atteindre les ports, et/ou restrictions budgétaires…c’est décidé, vous laissez chez vous votre voiture, et optez pour la location d’un véhicule en Corse ! Des infos sur les prix et les possibilités…

Cette formule s’avère économique pour ceux qui voyagent depuis le nord de la France, et dont le transport aller-retour avec leur propre voiture constitue déjà un budget. La location d’un véhicule en Corse est aussi parfaitement adaptée à ceux qui souhaitent diviser leur séjour entre farniente et tour de l’île ; ceux qui n’ont pas l’intention de conduire durant toutes les vacances.
Pour 7 jours de location en plein été, comptez en moyenne 300 euros. Chez Rent-a-Car, vous pouvez louer une voiture de catégorie A (de type Twingo) pour 268 euros la semaine. Vous pouvez aussi choisir de meilleures catégories, mais n’envisagez pas de louer de trop gros véhicules : les routes sont étroites et mieux vaut une petite voiture en Corse qu’un véhicule « tout terrain »… qui ne passe pas. Si vous souhaitez faire un tour de l’île, choisissez plutôt les loueurs aux enseignes nationales, ou qui ont des succursales : vous pouvez ainsi rendre le véhicule dans une ville différente de celle de départ. Ce service coûte en moyenne 50 euros ; chez Hertz, la location d’un véhicule en Corse pendant une semaine, avec reprise dans une autre ville que celle de départ, vous est facturée 252 euros !
Vous pouvez laisser votre voiture corse dans l’une de ces grandes villes : Ajaccio, Bastia, Calvi, L’Ile Rousse, Propriano, Bonifacio, Porto-Vecchio. Là, les ferries corses de la SCNM vous ramènent directement en métropole, à bord de ses bateaux-croisières, ou de son NGV.

Partir en Corse avec votre véhicule

Les navires des compagnies de transport maritime permettent à votre voiture de traverser la Méditerranée à un prix défiant toute concurrence. Quel navire ? Quel prix pour partir en Corse avec sa voiture? Et quand ?

Les compagnies de transport maritime, vous permettant de partir en Corse tout au long de l’année, prennent également en charge la traversée de votre véhicule à bord des ferries corses. Tous les navires possèdent un garage permettant de transporter des voitures jusqu’en Corse, mais ils peuvent être plus ou moins grands : le ferry le Méditerranée de la SNCM contient jusqu’à 800 voitures ! Les autres navires, peuvent stocker entre 250 et 700 véhicules : réserver donc votre place de parking en avance, car elles sont souvent épuisées très rapidement, surtout sur les bateaux à grande vitesse qui contiennent moins de place.
Les prix sont très variables. A titre d’exemple, si vous réservez votre place pour partir en Corse sur une traversée en période de trafic réduit (ou « bleue »), vous paierez seulement 30 euros pour votre voiture. Si vous préférez un NGV en période d’affluence (ou « rouge »), la traversée de votre véhicule peut coûter 116 euros. Il vous appartient donc de dénicher la solution idéale : confort sur les horaires de traversées ou économies et offres promotionnelles à privilégier ? C’est vous qui voyez.
Les ferries corses de la SNCM vous déposent dans pas moins de sept ports sur l’île de beauté ! L’arrivée et le départ dans des ports différents, notamment dans le sud, ainsi que le transport de votre voiture par ferry ou la location d’un véhicule en Corse, vous permettent de réaliser le circuit de vos rêves à travers la région et de bénéficier d’une grande liberté.

La voiture : un transport corse parfois difficile

Partir en Corse avec sa voiture présente bien des avantages. Liberté, indépendance… mais de petits désagréments viennent aussi contrarier ces plans estivaux. Avec ce transport en Corse, l’été : restez zen !

Vous n’éviterez pas toujours les embouteillages. Durant les mois de juillet et d’août, les routes sont envahies de touristes, les durées des trajets sont rallongées, la circulation est chaotique. Vous pouvez tout de même éviter(z) quelques désagréments. Pour cela, ne prenez pas la voiture aux heures de rentrée de plage – à moins de rentrer vous-même de la plage – et tentez d’arriver jusqu’aux sites touristiques par des chemins moins fréquentés : pas forcément plus courts, ils évitent néanmoins le stress des bouchons !
Autre difficulté avec ce transport en Corse : les routes à proximité des ravins. La vue magnifique que vous aurez tout au long des trajets se paie par de grosses frayeurs. Lorsque les véhicules se croisent sur ces routes étroites et bordées par le vide, les conducteurs avouent souvent devoir « manoeuvrer ». Pour tout trajet en voiture en Corse comme en moto: mieux vaut faire le tour de l’île dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous longez ainsi les falaises plutôt que le ravin.
Enfin, dans les villes touristiques, il n’est pas facile de trouver une place pour garer son véhicule. Aucune solution… à part de rester zen et de préférer une petite voiture, à un transport corse imposant et impossible à garer. Malgré tout, votre voiture vous permettra de voyager au gré de vos humeurs. Confidence d’anciens vacanciers : elle est quasiment indispensable. Sachez que les ferries corses de la SNCM vous permettent de transporter la vôtre directement sur l’île depuis les ports de Marseille et de Nice.

Corse du sud

Débarquer en Corse du Sud

Quels sont les atouts de la Corse-du-Sud ?

La Corse-du-Sud est un département qui va s’adapter à tous types de vacances. Synonyme d’enchantement le 2A propose des activités variées pour toute la famille.

Des paysages d’une rare beauté côtoient des infrastructures de qualité, dans des villes tout bonnement magnifiques.

Même si les massifs montagneux et les ballades n’ont rien à envier à leurs homologues du Nord de l’île, la Corse-du-Sud se révèle être un vrai paradis pour ce qui est de la « farniente » et de la détente…
Quelques incontournables

Amateurs de beaux paysages, la Corse-du-Sud vous donne l’embarras du choix.
Ceux qui souhaitent se détendre ne manqueront pas de s’allonger sur chacune des plages de Porto-Vecchio… Entendre les lents reflux de la mer dans ce cadre incroyable ne vous laissera pas indifférent !

Par exemple, la plage de Rondinara, de Cala Rossa, ou encore Pinarello sont des lieux magnifiques.

Les aventuriers qui souhaitent découvrir la faune et la flore de l’Île de Beauté ne seront pas déçus par la partie méridionale du parc régional de Corse. Nous vous conseillons les randos proches de la nature dans le maquis de Corse-du-Sud.

Enfin, ceux qui préfèrent associer ballades et vue sur la mer, ils pourront prendre la direction des Calanques de Piana, des falaises de Bonifacio, ou encore du Golfe de Sagone ! Souvenirs inoubliables en perspective…
Un littoral d’exception

Les rivages de l’extrême sud de la Corse, de Solenzara à Roccapina, offrent une variété de paysages d’une beauté inégalée – et, à notre avis, inégalable !

Le littoral de la mer Tyrrhénienne – qui borde la Corse à l’Est – alterne plages interminables de sable fin, pinède, dunes, petites criques accessibles en bateau, golfes baignés par des eaux cristallines… Cela laisse rêveur !
Un accueil de qualité

La Corse-du-Sud a tout le nécessaire pour que vous passiez des vacances idéales.
Les solutions d’hébergement – campings, hôtels, villages de vacances et gîtes ruraux – sont parfaitement adaptées à vous recevoir chaque été.

Il y a beaucoup de clubs de sports et de loisirs, qui proposent des disciplines variées. Amateurs de frissons, faites du parapente un matin, du ski nautique l’après-midi même, et de la plongée le lendemain !
Le Sud fait la fête

En plus de la détente et de la découverte de lieux extraordinaires, la Corse-du-Sud vous invite à participer à ses nombreux événements.

Qu’elle soit culturelle, d’avant-garde ou même religieuse, la fête en Corse un très bon moyen pour se joindre à la population, et découvrir la chaleur du peuple insulaire.

Aussi bien à Ajaccio, Porto-Vecchio, Bonifacio qu’à Propriano ou encore Sartène, les occasions de s’amuser ne manquent pas !

Vous apprécierez ainsi l’hospitalité de cette région, et pourquoi pas, au hasard d’une rencontre, vous vous retrouverez dans une des brûlantes soirées du Sud de la Corse.

En avant pour la fête en Corse !

Infos en plus

: le réseau routier est de très bonne qualité en Corse, notamment entre les villes du Sud… N’hésitez pas, même pour un court séjour, à faire la traversée en voiture !

En arrivant par le coté Sud de la Corse, notamment à Propriano par la mer (pour information, la SNCM est la seule compagnie à desservir ce port), vous serez frappés par l’intensité des paysages. À flanc de littoral se dessinent les contreforts qui mènent d’abord à la Sartène puis aux massifs montagneux dont les cimes se perdent dans un ciel azur… Une diversité de paysages qui donne son charme au sud de l’île.

Idées visite

Nous vous conseillons de visiter les magnifiques plages du golfe du Valinco et glisser, ensuite d’Ouest en Est de la Corse-du-Sud, vers Porto-Vecchio et ses plages mythiques : Palombaggia, Santa Giulia…

Pour les aficionados de fonds marins d’exception, direction la pointe Sud de l’Île-de-Beauté et la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio. C’est un paradis pour admirer une faune aux couleurs paradisiaques. À noter que par beau temps, il est possible d’apercevoir les côtes de la toute proche Sardaigne.
Visiter les incontournables

La ville d’Ajaccio

La ville s’étend sur une poignée de kilomètres le long du littoral, encadrée, au Nord, par les splendides Îles Sanguinaires et, au Sud, par des plages de sable fin. Entre les deux, c’est la Cité impériale.
Ajaccio est une ville très animée toute l’année, mais se révèle encore plus attrayante l’été, notamment aux terrasses des cafés, des restaurants, des glaciers… Auxquels s’ajoute, le soir, l’ambiance des marchés nocturnes, des lieux très fréquentés par les jeunes et les seniors. Ambiance garantie…

Découvrir le secret de Bonifacio : « les cités des falaises »

À l’extrême pointe méridionale de la Corse-du-Sud, l’Île-de-Beauté se termine par la magnifique ville de Bonifacio (4 000 habitants), faisant face à la mer, avec vue de ses falaises sur la Sardaigne. La ville possède une spécificité remarquable : le calcaire qui blanchit cette merveilleuse ville pour donner un spectacle étonnant d’une cité immaculée, notamment lorsqu’elle est baignée de soleil !

Info pratique

: La pêche du corail rouge est toujours pratiquée à Bonifacio. Activité très réglementée, elle récence une dizaine de pêcheurs sur Bonifacio qui sont autorisés à pratiquer cette pêche.

Porto Vecchio

Située à l’extrême Sud-Est de la Corse-du-Sud, Porto-Vecchio est la première ville touristique de l’Île-de-Beauté. Sa notoriété vient d’abord de son littoral qui compte parmi les plus belles plages de Corses dont les splendides Palombaggia et Santa Giulia. Autre atout majeur, la station balnéaire s’étend dans les montagnes et bénéficie d’un point culminant à 1314 mètres.

Un passage obligatoire dans cette magnifique ville, d’autant plus que certain ferry vous amènent directement dans le port de Porto Vecchio. (Par exemple la compagnie maritime SNCF propose cette prestation)

Conseil pratique

: Visitez notre page guide et office de tourisme pour obtenir des informations sur les lieux à visiter.

Notre conseil visite :

Par le Sud-Est de la Corse-du-Sud, engagez-vous dans le Parc naturel régional de Corse, traversez la magnifique forêt de pins laracio… Vous verrez alors se dresser devant vous le célèbre Col de Bavella, dont on peut admirer les aiguilles éponymes et guetter l’apparition des mouflons qui y vivent. Cette région montagneuse est aussi propice aux randonnées et à la pratique des via ferrata.

Haute Corse

Visiter l’île de beauté par le Nord

La Haute-Corse, un lieu incontournable!

La Haute-Corse est un département qui est généralement appelé 2B (Bastia) et qui recèle des trésors à l’état brut.

De nombreuses plages sublimes avec des criques désertes et reposantes. Un lieu idéal pour vos vacances avec également la possibilité de découvrir des reliefs montagneux et la belle réserve du Cap Corse !

Infos pratiques

: en Haute-Corse, les villes les mieux desservies depuis le continent sont Bastia, Calvi et l’Île Rousse, notamment grâce à la SNCM.
Le Cap Corse, péninsule de rêve

Si vous n’avez pas le temps de réaliser un tour complet de la Corse pendant vos vacances, optez pour la découverte du Cap Corse. A ce moment là, vous n’aurez plus qu’à faire votre choix…

Une visite de villages typiques ? Le petit port de pêche de Centuri est fait pour vous !

La découverte de sites majestueux ? Choisissez le Désert des Agriates, ou tout simplement trouvez un observatoire dans la montagne corse pour contempler la beauté du littoral !

L’immersion dans une ville corse ayant un véritable cachet ? Au menu : les charmes de Bastia et Saint Florent les « maritimes », ou l’authenticité de Patrimonio !

Infos en plus

: au Cap Corse le soleil se lève et se couche sur la mer. Accompagnez-le d’Est en Ouest dans sa course, pour le voir se lever à la plage de Pietracorbara et se coucher à Barrettali, en suivant le « Chemin de Lumière ».
Les ballades en Haute-Corse, un incontournable

Votre séjour dans le Nord de l’Île de Beauté ne serait pas réussi sans une incursion au cœur des sentiers de montagne.
Que ce soit pour une montée au somptueux lac de Melo ou, pour les plus courageux, marcher sur la partie la plus montagneuse du mythique GR20, n’hésitez pas à enfiler vos chaussures de rando !

Au détour d’une de vos ballades, nous vous conseillons de traverser la réserve naturelle de Scandola.Vous découvrirez peut-être une des tours génoises qui surplombent le littoral…

Conseil pratique

: n’oubliez pas de vous procurer, peut-être avant de partir en vacances, un guide des randonnées corses, indispensable pour ne pas s’égarer dans le maquis.
Corte, la belle « montagnarde »

La ville citadelle de Corte se situe dans la région Centru di Corsica, qui en plus d’avoir une faune et une flore uniques, propose des activités sportives originales… Le tout avec l’air vif de la montagne corse !

Randonnée pédestre, randonnée équestre, canyoning, ballade dans les arbres, tyrotrekking, kayak… A Corte, pas le temps de s’ennuyer !

Les aventuriers ne manqueront pas de se lancer dans la boucle des 2 vallées : après cette randonnée de 2 jours –nuit en refuge-, les vallées du Tavignanu et de la Restonica n’auront plus de secrets pour vous !

La Corse-du-Nord, est généralement appelée le département de Haute-Corse (2B) avec 140 000 habitants, dont 30 000 à Bastia… Les visiteurs découvriront dans cette partie haute de l’ile un territoire rempli de couleurs méditerranéennes en sillonnant les routes et les chemins pédestres, ainsi que de petits villages au cachet indiscutable.
La région de Calvi

Calvi est la destination idéale pour les visiteurs qui souhaitent profiter de la mer dans une station balnéaire authentique. Située dans la région de la Balagne, Calvi offre également un cœur culturel fantastique avec la possibilité de visiter la Citadelle historique. Un panoramique construit de 1483 à 1492 qui vous offre un point de vue inoubliable sur toute la ville.
Idée visite

A proximité de Calvi (6km pour être précis) nous vous conseillons de visiter les Pointes de Revellata, un lieu magnifique entrecoupé de très belles côtes sauvages proches de la nature.

Un petit détour par l’Île-Rousse,

Voisine de Calvi, la superbe commune d’Île-Rousse doit son nom aux roches de granit rose présentes dans ses environs. Un lieu incontournable pour s’imprégner des us et coutumes du cru, avant de se laisser guider vers le port de plaisance pour contempler les voiliers et catamarans.

Pour les amateurs d’authenticité et de vieilles pierres vous pourrez visiter une caserne construite en 1763 aujourd’hui mairie avec sa poudrière, sans oublier les ruines d’un moulin à vent de 1803 vestige d’un temps où primait la vie agricole.
Le désert des Agriates

La beauté de la Corse-du-Nord, c’est aussi le Désert des Agriates réparti sur 16000 hectares, une zone naturelle aride protégée de toutes activités humaines. Ancien « grenier de la corse » en terme de production agricole et de culture, il évolue désormais au gré du vent et de la chaleur pesante.

Vous pouvez visiter ce désert Corse en voiture ou bien vous rapprocher des excusions 4*4 proposées par de nombreuses agences touristiques sur l’île. Pour cela visitez notre page http://www.sports-corse.com/sport-sensation/rallyes-corse/

Sans oublier la charmante ville de Corte

La Corse-du-Nord ne serait appréciée à sa juste valeur, sans visiter Corte, capitale historique du XVIIIe siècle, juste avant la conquête militaire française. Située en altitude, à flancs de montagnes, Corte est dotée d’une très belle ville haute, avec sa citadelle et ses rues tortueuses coiffées de maisons traditionnelles imbriquées les unes aux autres.

Plus d’infos

: Les offices de tourismes vous délivreront des dépliants informatifs sur les villes et lieux à visiter.

Nous ne pouvons finir le tour d’horizon de la Haute Corse sans aborder son relief montagneux avec le Monte Cinto culminant à 2 710 mètres, ses nombreuses plages et côtes rocheuses à couper le souffle, sa région des lacs de montagne, la Castagniccia et ses forêts de châtaigniers, Calvi en Balagne et ses villages inoubliables puis, bien sûr, l’incontournable Cap Corse.

Conseil
pratique

: Les guides pratiques (routard, michelin…) ainsi que les syndicats d’initiatives seront des sources d’informations à ne pas négliger pour optimiser vos visites.